Thevenot: De la Montagne de Moyse

Jean Thevenot: Relation d'un voyage fait au Levant (1664). Part. II, Chap XXVIII, pp. 319-322

DE LA MONTAGNE DE Moyse.

CHAPITRE XXVIII.

Nous partismes du logis le Dimanche 3. Février sur les sept heures du matin, pour aller voir la montagne de Moyse qui n'est pas si haute que la precedente [la montagne de Sainte Catherine], ni si difficile à monter: mais il y a beaucoup de neiges, aussi bien qu'en l'autre, & plusieurs bonnes cisternes en plusieurs endroits de la montagne, proche du sommet il y a une belle & bonne cisterne. Nous arrivasmes au haut sur les neuf heures, apres nous estre reposez plusieurs fois. Au haut de cette montagne il y a 2. Eglises, l'une pour les Grecs, & l'autre pour les Latins, de celle des Grecs on entre dans celle des Latins qui est dediée à l'Ascension de nostre Seigneur : nous y entendismes la Messe, qu'y celebra le Capucin qui estoit avec nous : près delà il y a une petite Mosquée, à costé de laquelle est un trou ou petite caverne où Moyse jeusna quarante jours ; à costé de l'Eglise des Latins est une petite grotte où moyse se cacha, lors qu'ayant demandé à Dieu de voir sa face, Dieu luy dit qu'il ne pouvoit voir sa face en ce monde, mais qu'il se cachast sous ce roc, & qu'apres qu'il seroit passé, il le verroit par derriere : son dos & ses bras sont fort bien marquez dans le roc, sous lequel il se cacha. Ce fut sur le sommet de cette montagne que Moyse reeut de Dieu les dix commandements escrits sur les deux tables. Du sommet de cette montagne on voit fort aisement dans le Couvent, qui est au pied, & come au dessous de ceux qui sont au haut de ladite montagne, on y voit une belle Eglise couverte de plomb, où ils disent qu'est le corps de sainte Catherine en pieces. Devant la porte de ladite Eglise dans l'enceinte du Monastere est une belle Mosquée. En redescendant nous vismes une grosse pierre dans le chemin, c'est à ce que disent les Grecs, le lieu jusqu'où le Prophete Helie vint s'en estant fuy du Mont-Carmel, à cause de la persecution de Iezabel Reyne de Sirie, estant arrivé au lieu où est cette pierre, un Ange se presenta à luy, & frappant d'un baston sur cette grosse pierre la fit tomber dans le chemin, & defendit à Helie de passer outre, luy disant que puis que Moyse n'avoit point esté dans la terre Sainte, il n'iroit point au haut de cette montagne. Un peu plus basse se voit un pied de chameau si bien gravé dans le roc, qu'il ne l'est pas mieux dans le sable par ou passe un chameau, les Mores & Arabes disent que c'est la figure du pied du chameau de Mahomet, lequel passant là sur son chameau, le pied s'y imprima, ils le baisent fort devotieusement ; il est à croire que les Grecs ont fait cela pour captiver leur amitié, afin qu'ils portent reverence à ces lieux. Apres cela nous vismes en plusieurs endroits de la montagne de petites chapelles, qui ont chacune sa maison tout proche avec son jardin plein d'arbres fruictiers, il y habitoit autrefois plusieurs Hermites, en telle quantité, qu'on dit que dans la montagne de Moyse il y avoit anciennement plus de 14000 hermites, depuis les Grecs ont tenu à tous ces hermitages de Religieux qui y celebroient l'office divin, mais maintenan il n'y en a plus, parce que les Arabes les tourmentoient trop. Nous disnasmes sur cette montagne, avec du pain, de l'oignon, & des dattes que nous avions porté, & puis nous salasmes voir les hermitages, & premierement nous trouvasmes trois de ces chapelles, tout ensemble, ou l'on entre de l'une à l'autre : derriere l'Autel de la troisiesme qui est dediée en l'honneur du Prophete Helie, il y a dans un trou le roc où Helie habia durant tout le temps qu'il sejourna dans cette montagne, à cause la persecution de Iezabel: puis un aute endroit ou sont encor trois chapelles dediées, l'une en l'honneur de sainte Anne, & l'autre en l'honneur de saint Iean, puis une chapelle dediée à S. Pantaleon, puis une autre à saint Antoine Hermite, un autre lieu où sont trois petites cellules, où les Grecs disent que les deux fils aisnez d'un Empereur Grec s'allerent enfermer, chacun dans la sienne, en faisant murer le sportes, & y laissans seulement à chacune une fenestre, qui se voit encore, par laquelle ils recevoient à boire & à manger d'un valet qui demeuroit dans la troisième celule, qui n'estoit point fermée, & ils moururent chacun dans sa cellule. Toutes ces Chapelles sont semées & dispersées par la montagne, de sorte qu'il y a bien du chemin à faire pour les voir toutes, elles ont proche d'icelles chacune leur petite maison & jardin, & de bonne eau. De là nous descendismes au grand Monastere, qui est au pied de ladite montagne, par degrez, qui prenoient autrefois depuis ledit Monastere jusqu'au haut de cette montagne, & si estoient en nombre de 14000. degrez, maintenant il y en a une partie de rompus, ceux qui restent sont bien faits, & faciles à monter ou descendre. On peut juger de la hauteur de la montagne sainte Catherine par celle-cy, qui assureément nest que les deux tiers, & cependant à 14000. degrez. Descendans par ce chemin, nous trouvasmes deux beaux portiques de pierre, par où nous passasmes, & où les Grecs disent que ceu qui faisoient le pelerinage payoient autrefois un petit droit. Apres cela nous vinsmes au pied du grant Monastere, lequel est fort bien basty de pierre de taille, avec de hautes murailles bien escarpées, du costé d'Orient il y a une fenestre par laquelle ceux de dedans tirent les pelerins dans le Monastere, avec une corbeille qu'ils descendent au bout d'une corde passee par une poulie, qu'on voit au haut de la fenestre, & les pelerins se mettent dedans l'un apres l'autre, & on les tire ainsi un à un, c'est par là aussi qu'ils descendent à mange aux Arabes avec une corde. Nous n'entrasmes dans ce Monastere, parce qu'il estoit fermé. Pour entendre cecy, il faut sçavoir l'histoire de Monastere.

Table Of Contents